Le culte de l’apparence


La série Votive Figure fait référence aux offrandes votives. Les ex-votos ont pour but de demander protection ou guérison, la plupart du temps, à la Vierge Marie. Ces offrandes se matérialisent parfois par une figurine de cire anatomique. Leurs origines sont bien antérieures au christianisme, une main votive ayant notamment été découverte sur un site archéologique en Syrie. Dans tous les cas, l’offrande implique souvent une forme de privation, ou un sacrifice chez l’offrant. Marta Zgierska s’enduit de cire et dédie des parties de sont corps à un nouveau culte: celui de la beauté. L’inconfort causé par la chaleur de la cire sur sa peau symbolise le sacrifice. Avec cette esthétique lisse et sans imperfection, cette série de photos illustre tout à fait l’importance que les femmes accordent à la beauté. Comme beaucoup d’artistes de sa génération, Marta Zgierska s’intéresse à l’intrusion des réseaux sociaux dans nos vies tels qu’Instagram et à la manière dont ils influencent le regard que portent les femmes sur elles-mêmes. Dans Selfkiss I et II, elle crée une mise en scène évoquant les selfies.

 

 

__ Le chat perché, 2019

_____

Vues d’expositions où la série Votive Figure a été présentée (sélection)