fbpx

Favret&Manez avec J.P. Roubaud,
Côte d’usure #03, 2017

Paysage de la Côte d’Azur.  Photographie et dessin, impression jet d’encre et graphite sur papier Hahenmühle Photo Rag 308 g et 4 oeillets métalliques d’accrochage. 104,5 x 61 cm. Oeuvre non encadrée – pièce unique. 1.800 €

Les photographes Anne Favret et Patrick Manez travaillent ensemble depuis de nombreuses années. Depuis toujours pourrait-on dire. Leur aspiration première est de photographier l’espace urbain. Ils ont décidé de s‘associer à Jean-Philippe Roubaud dans le cadre d’une série réalisée autour de Nice au sein de ces No humans’ land très peu photogéniques se trouvant à la lisière d’une ville traditionnellement montrée sous des angles très séducteurs.

Ces clichés sont mis en perspective avec les dessins de Jean-Philippe Roubaud  Il propose de réaliser un prolongement ou d’accentuer un détail de certaines des photographies. Il entre dans le paradoxe. Sur certaines images, en forçant le trait, en noircissant la réalité, il imprime à l’espace cette veine humaine aussi absente que causale. En effet ces (non)lieux sont le fruit de décisions humaines et ont végété du fait de l’absence de toute activité. La nature n’a pu y reprendre ses droits pour et à nouveau se développer. Elle est restée figée … comme une photographie.

Rendons-nous maintenant dans le quartier de l’Ariane. Au loin, ces grands ensembles immobiliers, abomination esthétique diront tous ceux qui savent apprécier les belles choses. Il est vrai que dans les années 60, une frénésie de construction caractérisa l’ensemble du territoire français. Le pays devait s’inscrire dans cette satanée modernité. Il fallait surtout loger au mieux la population issue du Baby-boom. La réflexion esthétique n’était pas à l’ordre du jour mais les contraintes existaient bel et bien. Dans le cas particulier des faubourgs niçois, c’est bien avec la contingence géographique qu’il a fallu composer en construisant sur les contreforts d’une zone accidentée.

Contactez-nous

Si cette oeuvre vous intéresse, n’hésitez pas à nous transmettre un e-mail depuis cette page, ou nous appeler.

Il est possible qu’elle fasse déjà partie d’une collection publique ou privée. Dans ce cas, nous pouvons vous aider à l’emprunter pour la présenter dans une exposition publique.

Si vous souhaitez une présentation à la galerie, nous vous conseillons de nous prévenir téléphoniquement de votre visite, afin de nous laisser le temps de la préparer ou la transporter entre son lieu de dépôt et nos locaux.

+33 4 92 92 13 25

newsletter sintitulo

soyez le premier à recevoir les invitations aux événements de la galerie et l’actualité de vos artistes préférés

abonnement