fbpx
Jean Marc Andrieu, Douze points sans motif, 2017
Jean Marc Andrieu, Douze points sans motif, 2017 (dessin)
exposition collective à la galerie sintitulo

Jean Marc Andrieu et Arnaud Vasseux

20/12 – 10/01/2020

Jean Marc Andrieu et Arnaud Vasseux ne recourent pas au hasard par hasard. Ils le pratiquent comme méthode et avec méthode, au sein de processus artistiques rigoureux, comme un exercice d’attention, d’observation, une source d’expérimentation dépourvue de subjectivité.

Le hasard qui fit naître ce corpus d’exposition commence par une visite d’atelier. Une visite pendant laquelle des œuvres terminées et des œuvres en cours nous font signe en même temps, avec une insistance qui leur est propre. Des « dessins d’atelier », comme se plaisent à les nommer les artistes, et qui souvent ne sont pas nécessairement produits pour être montrés mais constituent une sorte de vacance de l’esprit, comme se plaît à la nommer Jean Marc Andrieu

« Ils ne sont que l’expression primaire, lyrique, expérimentale et biographique d’une absence de projet qui me paraît constituer l’essentiel de leur propos. lls sont quelquefois retravaillés avec des années ou dizaines d’années d’intervalle, et  peuvent s’appareiller fortuitement pour se soutenir et se conforter dans l’aphasie que je leur prête. Ils ne visent à aucune réussite si ce n’est à la démonstration (à contre-courant) que l’absence d’intention même pourrait conduire à réussir…ils se mélangent allègrement dans mon tiroir et hors de ma volonté, pour produire, au gré de leur rencontre, de nouvelles occurrences qui quelquefois me rendent joyeux…même leur datation est moyennement fiable… »

Ainsi, ses Plans d’installation sont un alignement de quatre feuilles lesquelles, tout d’abord superposées, ont été perforées par une fléchette qui, projetée à diverses reprises a marqué un certain nombre d’impacts sur chacune d’elles. Ces impacts produisent donc sur chaque feuille un dessin similaire. Les feuilles sont ensuite juxtaposées suivant une combinatoire simple : recto/verso/ recto haut en bas/ verso haut en bas et le marquage des points est renforcé par un dessin au pochoir. Ainsi dans ce désordre apparent des points marqués en réserve de blanc, une cohérence imperceptible subsiste, dont le rythme peut nous être sensible.

Les Encres flottantes qu’Arnaud Vasseux pratique depuis 1992 tirent leur méthode d’une technique japonaise, le suminagashi, ou encre flottante. Cette technique de captation par le papier accepte le hasard ; elle fut inventée au XIIe siècle puis elle s’est répandue plus tard en Europe en se perfectionnant par l’ajout de substances mélangées à l’eau et aux encres. Appelée aujourd’hui papier marbré ou papier à cuve, elle sert principalement dans le domaine de la reliure comme page de garde. Arnaud Vasseux reprend cette technique japonaise ancienne dont les gestes et les éléments sont les moins nombreux et les plus simples. Un bac rempli d’eau sert de terrain d’expérimentation. Le rapport traditionnel est inversé : au lieu de verser l’encre sur le papier, on dépose le papier à la surface de l’encre. C’est la feuille qui vient capter, par simple contact, la pellicule d’encre qui flotte à la surface de l’eau. Le résultat échappe à l’acte d’inscription propre au dessin. Chaque feuille fixe l’expansion d’une goutte d’encre déposée à la surface de l’eau. Comme dans la photographie, le support vient enregistrer et saisir, tel un instantané, l’état d’un phénomène en mouvement. La forme finale est le fruit d’une expérience où s’exprime la matière dans son interaction à la durée, à l’eau, à l’air et au papier. L’artiste devient alors un opérateur plus qu’un compositeur.

Quant au Plâtre photographique, il provient de la série éponyme née lors d’une résidence d’Arnaud Vasseux au CIRVA (Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques – Marseille). Le verre est apparemment totalement absent de cet objet mais pourtant il participe entièrement du processus d’émergence de cette forme. Le verre se révèle par l’indice des fissures imprimées dans le plâtre comme si la matière était devenue photosensible. La dilatation du plâtre au moment de la prise brise le verre de l’intérieur ; des fissures apparaissent et d’autres se forment progressivement. La trace à l’emplacement des fissures apparaît dans un second temps et progressivement dans la matière. Cet enregistrement est comparable à la photographie et à l’histoire de son apparition. On retrouve l’instantané qui fixe un moment confirmant que quelque chose est arrivé.

Vues de l’exposition

Oeuvres présentées dans l’exposition

En savoir plus sur les artistes

Jean Marc Andrieu et Arnaud Vasseux <br> Quel hasard

Jean Marc Andrieu

Né en 1955, Jean Marc Andrieu est un artiste français qui vit et travaille à Manduel (Gard) France 30129.  Il enseigne à l’Ecole Supérieure d’Art

Lire plus »
Arnaud Vasseux

Arnaud Vasseux

Dans sa pratique, Arnaud Vasseux donne une place déterminante aux phénomènes, aux matériaux et à leurs manipulations dans l’élaboration du sens. Il s’interroge sur les

Lire plus »

expositions à la galerie sintitulo

Marta Zgierska, Votive Figure II

Marta Zgierska
Blush

17/01 – 08/03/2020
galerie sintitulo, mougins

Nous avons eu le plaisir de montrer la série Post de Marta Zgierska à la galerie sintitulo en 2016, à l’occasion de son Prix HSBC pour la photographie. Cette année, l’artiste a accepté notre invitation à présenter son travail récent, en proposant « Blush », une exposition faite d’un choix d’oeuvres des séries Afterbeauty et Votive Figure dont certaines seront montrées pour la première fois.

en savoir plus »
Arnaud Vasseux - Sol à Issensac, 2013. Copyright de l'artiste, courtesy galerie Sintitulo

Comment on marche

03/10 – 31/11/2019
galerie sintitulo, mougins

Sujet d’investigation scientifique et technique, la marche est ici vue comme le motif que les artistes choisissent pour énoncer le contenu de leur art. Cette exposition poursuit un inventaire des formes qu’a pu prendre la marche dans l’art, dans le sillage des œuvres avec lesquelles est née la notion de paysage : cheminement solitaire, flânerie, voyage imaginaire, sortie de reconnaissance ou documentation, traversées de territoire, voyage scientifique ou par procuration…

Exposition dans le cadre de: « Des marches démarches », une manifestation culturelle à l’échelle du territoire de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur coordonnée par le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Avec: Sebastien Arrighi, Elia Cantori, David Casini, Favret & Manez*, Jean Philippe Roubaud*, Jérémie Setton*, Arnaud Vasseux* (*Artistes dont les oeuvres font partie de la collection du Frac PACA).

en savoir plus »
A deux pas des chiens (Vallons de Ville)<br> Favret & Manez avec Sophie Braganti

A deux pas des chiens (Vallons de Ville)
Favret & Manez avec Sophie Braganti

05/07 – 31/08/2019
(prolongation jusqu’au 28/09/2019)
galerie sintitulo, mougins

L’exposition réunit les oeuvres issues de la collaboration du duo de photographes Favret-Manez avec l’écrivain et poète Sophie Braganti. Ils ont exploré séparément les Vallons Obscurs d‘une ville, ils ont confronté leurs travaux pour aboutir à une création, où la rencontre entre photographie et écriture, permet d‘amener l’acte artistique dans un champ plus élargi de complémentarité des langages.

en savoir plus »
Accueil

Sebastien Arrighi
Silent Show

17/05 – 30/06/2019
galerie sintitulo, mougins

Pour sa première exposition personnelle à la galerie Sintitulo, Sebastien Arrighi opère un choix significatif d’images parmi ses quelques séries en cours : grands et petits formats instaurent dans la conception du parcours d’exposition des rapports d’échelle dans le paysage.
« Le paysage est pris comme un corps qu’il s’agit de troubler, de transformer, de réinventer peut-être, en tout cas de tester et de redécouvrir. (…)

en savoir plus »
© Arnaud Vasseux, courtesy galerie Sintitulo. Document (Camargue), 2013

Arnaud Vasseux
Terrains

8/03 – 24/04/2019
galerie sintitulo, mougins

Terrains croise plusieurs axes de recherche d‘Arnaud Vasseux, en rapport avec l‘activité de la marche, du déplacement, des éléments naturels et leur transformation. Les représentations communément associées à la sculpture portent à voir dans cet art des types d’objets et de configurations spatiales offrant l’image, plus ou moins lisible comme telle, d’un processus de production durant lequel un matériau a été transformé – et informé – car littéralement “travaillé par la forme”.

en savoir plus »
Arnaud Vasseux Document

Arnaud Vasseux
Mes saisons du dessin: dessins d’été, dessins d’hiver

22/09 – 8/12/2018
galerie sintitulo, mougins

Essentiellement associé à la sculpture, le travail d’Arnaud Vasseux donne à voir des œuvres dont l’expression est intimement liée aux interactions entre les gestes et les matériaux divers et ordinaires.

Le moulage et l’empreinte sont les maîtres mots de son processus créatif, introduisant de manière itérative des problématiques apparentées à la photographie, à l’apparition de l’image, à la dialectique du positif et du négatif.

en savoir plus »

Contactez-nous

Si vous souhaitez de plus amples informations, n’hésitez pas à nous transmettre un e-mail depuis cette page, ou nous appeler.

+33 4 92 92 13 25

newsletter sintitulo

soyez le premier à recevoir les invitations aux événements de la galerie et l’actualité de vos artistes préférés

abonnement